dimanche 19 juillet 2015

Le Fossoyeur d'Adam Sternbergh

Editions : Denoël Lunes d'encre
Traduit par Florence Dolisi
Illustration de couverture par Aurélien Police
prix papier : 19,90 €
264 pages 


«Tous les cimetières sont pleins, depuis longtemps.»
Il se fait appeler Spademan, le Fossoyeur, presque un nom de super-héros. Vous ne saurez jamais son vrai nom. Il a été éboueur. Un jour, il a trouvé un bébé dans un sac-poubelle. Quelques années plus tard, sa femme est morte dans la série d’attentats radioactifs qui a vidé New York de ses habitants.C’était il y a longtemps : une autre vie.Maintenant, Spademan est tueur à gages. Il est resté dans les ordures, mais son salaire a considérablement augmenté. Il n’est pas sexiste : homme, femme, il s’en fout. Vos raisons, il s’en fout. D’ailleurs, le fric aussi il s’en fout.Et quand on lui demande de tuer la fille du richissime prédicateur T.K. Harrow, une gamine qui vient tout juste d’avoir dix-huit ans, il n’y voit aucun problème. Mais dans la toile de Harrow, pour la première fois de sa sinistre carrière, Spademan n’est pas la plus grosse araignée.
Mélange foudroyant de roman noir et de cyberpunk, au style sec comme du vieil os, Le Fossoyeur est un uppercut qui en dit long sur la tentation nihiliste. Dès parution, Hollywood en a acquis les droits d’adaptation cinématographique.

samedi 18 juillet 2015

Exogène, saison I : l'impact du Stimulant d'Arnaud Papin

Editions : Les Presses du Midi
Date de parution : 13 Mai 2015
Prix papier : 18 €
279 pages



Dans un futur proche, Paris vit sous surveillance vidéo. L'auteur zoome sur deux personnages. Nancy Lanier, une adolescente à l'aube de sa carrière de mannequin, avale sous l'influence de son petit ami une mystérieuse gélule rose qui la fait basculer soudainement de l'autre côté du miroir... De son côté, Ilyas Aloui, travailleur social à SOS drogues en instance de divorce, reçoit un e-mail-au-secours de la part d'une inconnue qui vit sous le joug d'un homme aux moeurs sexuelles décomplexées.

mercredi 15 juillet 2015

La ménagerie de papier de Ken Liu

Editions : Le bélial'
Traduit par Pierre-Paul Durastanti
Illustration de couverture : Aurélien Police
Date de publication : 2 avril 2015
Prix papier : 23 € prix numérique : 11.99 €
448 pages 

« Elle plaque la feuille sur la table, face vierge exposée, et la plie. Intrigué, j’arrête de pleurer pour l’observer. Ma mère retourne le papier et le plie de nouveau, avant de le border, de le plisser, de le rouler et de le tordre jusqu’à ce qu’il disparaisse entre ses mains en coupe. Puis elle porte ce petit paquet à sa bouche et y souffle comme dans un ballon.
“Kan, dit-elle. Laohu.” Elle pose les mains sur la table, puis elle les écarte.
Un tigre se dresse là, gros comme deux poings réunis. Son pelage arbore le motif du papier, sucres d’orge rouges et sapins de Noël sur fond blanc.
J’effleure ce qu’a créé Maman. Sa queue bat et il se jette, joueur, sur mon doigt… »
Ken Liu est né en 1976 à Lanzhou, en Chine, avant d’émigrer aux états-Unis à l’âge de onze ans. Titulaire d’un doctorat en droit (université de Harvard), programmeur, traducteur du chinois, il dynamite les littératures de genre américaines, science-fiction aussi bien que fantasy, depuis une dizaine d’années, collectionnant distinctions et prix littéraires, dont le Hugo, le Nebula et le World Fantasy pour la seule « Ménagerie de papier », ce qui demeure unique à ce jour. Le présent recueil, élaboré au sein d’un corpus considérable, et sans équivalant en langue anglaise, consacre l’éclosion du plus brillant des talents, protéiforme et singulier — l’avènement d’un phénomène.

Lancement du CRAAA, concours inside !

Et voilà le Lancement du CRAAA ( aka Challenge Recueils And Anthologies Addict) c'est maintenant. Et pour bien démarrer je vous propose un chouette concours avec un bon nombre de recueils et anthologies.

Concours de 15 au 25 juillet 2015 inclus.

Passer votre souris sur chacune des vignettes pour faire apparaître sa quatrième de couverture !


  <blockquote>Recueil de dix nouvelles, la fille Flûte confirme que les possibilités de la science fiction sont aussi importantes sous forme courte que sous forme longue. L'auteur du best-seller international La Fille automate y concentre son regard autour de considérations sociales, politiques et environnementales, et on trouve là de magnifiques variations sur les thèmes qui deviendront centraux dans ses romans. Presque toutes ces histoires ont été récompensées ou no minées pour les prix Nebula et Hugo, et la nouvelle « L'homme calorie» a remporté le prix Theodore Sturgeon</blockquote> Kirinyaga, c'est le nom que portait le mont Kenya lorsque c'était encore la montagne sacrée où siégeait Ngai, le dieu des Kikuyus. C'est aussi, en ce début du XXIIe siècle, une des colonies utopiques qui se sont créées sur des planétoïdes terraformés dépendant de l'Administration.
Pour Koriba, son fondateur - un intellectuel d'origine kikuyu, qui ne se reconnaît plus dans un Kenya profondément occidentalisé -, il s'agit d'y faire revivre les traditions ancestrales de son peuple.
Tâche difficile. Que fera Koriba, devenu mundumugu, c'est-à-dire sorcier de Kirinyaga, quand une petite fille surdouée voudra apprendre à lire et à écrire alors que la tradition l'interdit ? Ou lorsque la tribu découvrira la médecine occidentale et cessera de croire en son dieu, et donc en son sorcier ? L'utopie d'une existence selon les valeurs du passé est-elle viable dans un monde en constante évolution ? C’est l’histoire de deux géographies intriquées : celle des ruelles nocturnes de Toronto et celle de l’étrange librairie Finders, deux géographies qui ne sont pas ce qu’elles semblent être car non, décidément, la carte n’est pas le territoire... C’est l’histoire des abîmes vertigineux de l’espace et du temps et de ce qu’ils abritent, de l’étrange et de l’occulte, là, au coin de la rue, au détour d’un rayonnage de bibliothèque ou sur une case d’échiquier... C’est l’histoire de ce qui ne peut être vu et que l’on voit quand même, de ce qui ne peut être dit et qu’il nous faut dire, malgré tout... C’est l’histoire des Perseides, neuf récits se répondant les uns les autres pour tisser l’ébauche d’un paysage indicible, un livre à l’ombre des grands maîtres tutélaires de l’œuvre wilsonienne : Jorge Luis Borges, Howard Phillips Lovecraft et Clifford D. Simak en tête. Peut-être le livre le plus personnel de Robert Charles Wilson. Quel lien peut-il bien exister entre une chèvre qui, faute de pattes, est obligée de barboter dans un étang arrimée à un radeau, une femme dont le dernier petit ami était l’ange de la Mort en personne, un abattoir à humains, un guerrier médiéval qui ne sait qui choisir entre sa femme et son chien, un homme indestructible mais qui l’ignore, un couple d’amants littéralement collés l’un à l’autre et qui deviennent des gourous du sexe, et bien d’autres encore ?
L’imagination fantasque d’Alex Burrett !
En 31 textes enlevés, Burrett dépeint notre société par autant de saynètes absurdes, déployant un talent de conteur sous acide, mordant, percutant ; un monde à vif où rien n’est ce qu’il semble être, où l’on peut être ami avec une pierre, où l’Enfer se convertit aux vertus du tourisme de masse, et où les maisons habitées depuis des années savent faire culpabiliser leurs habitants.
Absolument jubilatoire ! Pour Lee Winters, shérif d’une bourgade perdue de l’Ouest profond, s’il n’y avait que des malandrins à appréhender tout serait tellement simple...
Mais le Far West recèle bien d’autres mystères, autement plus terrifiants et que le seul maniement du colt ne saurait résoudre : revenants, farfadets, chat wampus et autres créatures de légende se pressent dans les broussailles et hantent les canyons. Qu’il soit passionnel ou organisé, en série ou parfaitement saugrenu, le crime est au centre des onze nouvelles noires de ce recueil.On y croise les heureux gagnants d’un séjour sur une île mystérieuse, un tueur-né digne des personnages de Tarantino, une trentenaire qui n’aurait jamais dû arrêter de boire, un meurtre à l’insaisissable coupable…Les amateurs de suspense plongeront avec délice dans l’univers de ces onze thrillers courts issus de la collection One Shot, où se côtoient mystère, effroi… et rires !Dans cette intégrale : Un psychopathe et demi d’Élias Jabre, Zeus de Sébastien Gendron, Le réveil de la hyène d’Adeline Grais-Cernea, Absolut Barbarian Trip d’Élias Jabre, Blitzkrieg de Jean-Loup Adénor, Comic Strip d’Arnaud Modat, La gaîté démente du poulet triomphant d’Élias Jabre, On ne joue plus depuis longtemps de Karine Géhin, Le cri de l’oiseau moqueur de Sébastien Ayreault, e-Prêtre d’Élias Jabre, Cinquante balles pour la peau d’Éric Le Forestier L'œuvre d'A. Alberts, un des plus grands écrivains néerlandais du XXe siècle, enfin publiée en France.
 
Les histoires qui composent ce recueil publié en 1952 décrivent des scènes simples de la vie quotidienne. Le décor est celui des Indes néerlandaises, sans doute vers le milieu du XXe siècle. La « technique d’écriture » d’Alberts qui consiste à une mise à distance d’une réalité prosaïque, à de petites phrases très courtes, toutes en retenues, à l’absence d’indications géographiques et chronologiques précises, à un ton légèrement nonchalant, légèrement ironique et plein d’autodérision, font rapidement comprendre au lecteur qu’il est face à un questionnement existentiel permanent. Ce sont des thèmes universels qui sont au cœur du livre : la mort et l'amour, la découverte et la surprise, mais aussi l’aliénation due à la solitude, avec ses personnages qui échouent à rompre leur isolement. Un homme rêve chaque nuit de sa mort, un groupe d’enfants se lance dans une chasse au trésor dans une forêt où rôdent d’inquiétants esprits ancestraux, le patient d’un psychiatre déclare voler la peau des gens, d’étranges créatures viennent des étoiles pour juger l’espèce humaine, une montre à gousset cassée bat la mesure du temps de plus en plus fort et un adolescent se consume d’amour pour une guerrière virtuelle…
Les onze nouvelles de Sténopé rencontrent des personnages torturés par de curieuses malédictions, victimes de forces surnaturelles ou de leurs désirs les plus sauvages, souvent sanglants. Allant en France ou aux Etats-Unis, Julien Roturier fait voyager son lecteur, explore XXe et XXIe siècles pour varier les ambiances, en gardant une ligne résolument horrifique.
Un recueil fantastique très contemporain qui met en scène la folie, la cruauté et les passions meurtrières avec autant d’humour noir que de violence. Qu’elles soient perdues au milieu des bois, héritées d’un grand oncle ou cachées dans la brume, les maisons hantées sont des motifs familiers de l’horreur. Depuis Le Château d’Otrante de Walpole et l’apparition du roman noir anglais au XVIIIe siècle jusqu’au slasher moderne, il est devenu impossible de passer à côté de ces lieux maudits où la réalité se distord.
En hommage à l’intarissable production littéraire et cinématographique qui se plaît à abandonner ses personnages entre des murs de plus en plus étroits, dix-sept auteurs ont proposé leurs huis-clos les plus angoissants. De hautes tours gothiques, un appartement d’étudiant, un motel d’où on ne revient pas… chaque nouvelle présente un édifice dans lequel il serait imprudent de s’aventurer très longtemps. Spectres, démons, souvenirs d’un autre temps et monstres cannibales ont un sens de l’accueil particulier… Alors, comme le disait si bien Dante : Vous qui entrez ici, abandonnez toute espérance…
Des textes inquiétants, violents, insolents, qui n’hésitent pas à s’amuser de nos peurs les plus profondes. Et si tout devait recommencer ? Un meurtrier reçoit des sms d’outre-tombe, la mort s’invite en combinaison vinyle à une soirée lubrique, des momies philosophent sur les tombes, une fille muette hante une école abandonnée… Alors que le monde moderne pensait être débarrassé des hantises du XIXe siècle, d’étranges phénomènes perturbent à nouveau les quotidiens. Un homme prétend invoquer la peste, des étudiants en médecine mènent des expériences sur le magnétisme, un téléphone ne veut plus s’arrêter de sonner, …
Du Chat noir au Corbeau, dix auteurs réinterprètent à leur façon les Histoires extraordinaires et autres nouvelles tirées de l’œuvre du maître du fantastique, Edgar Allan Poe. Il faudra affronter le surnaturel, l’invraisemblable et la folie, perdre tous ses repères, pour arriver au bout de l’horreur. L’Asie regorge de créatures mystérieuses, tantôt espiè-gles, tantôt protectrices, souvent dangereuses. Serez-vous prêt à vous confronter aux tengu japonais ? Asuivre une gumiho dans les rues de Séoul ? Vous laisse-rez-vous porter par les paroles de la kinnari indienne ?Aux côtés de nos dix-sept auteurs, partez à la décou-verte du continent asiatique et de toute la diversité deson bestiaire fantastique. On a marché sur...

Oui, mais sur quoi ?
Sur un autre monde ? Sur un extra-terrestre ? Sur quel mystère ? 
Dans le cadre du concours Plumes en Herbe organisé par l'association ForgeSonges, découvrez les visions inédites de dix auteurs portés par une imagination débridée. Leurs récits intrigants, émouvants, surprenants, voire loufoques, ont été regroupés dans cette anthologie de science fiction pour notre plus grand plaisir. 
Guidés par leurs traces, laissons-nous emporter vers un voyage illimité flirtant avec humour et aventure, merveilleux et frissons, et sautons allègrement sur ces pages pour marcher dans l'univers inattendu de ces talentueux écrivains ! De la science-fiction à la fantasy en passant par le fantastique, dix auteurs proposent leur vision d’un avenir du passé. Dans ce rétro-futur haut en couleurs, la vapeur et la voile cohabitent, le chevalier d’Éon use de charmes inattendus, des automates interrogent le tic tac de leur cœur mécanique et des élixirs permettent de changer de sexe à volonté. Embarquez à bord de la Vagabonde ou du Quatorze Sacs à Malice, destination la Russie, l’Afrique coloniale, Paris ou Londres, et partagez avec ces personnages les tourments et les plaisirs d’une vie à voile et à vapeur riche en aventures de tous genres – et sans distinction de genre...Anthologie LGBT Anthologie présentée par Jean-Guillaume Lanuque.

Textes de Béryl Asterell, Alain Blondelon, Jean-Luc Boutel, Florence Cochet, Bertrand Dumeste, Julien Heylbroeck, Gulzar Joby, Sylvain Lamur, Jean-Guillaume Lanuque, Angou Levant, Faust Netschaiev, Luc Pleudon, Alexandre Rallo, Alain Rozenbaum, Michel Stéphan et Jean-François Thomas.

Préface de Natacha Vas-Deyres.
Reproductions d'illustrations anciennes.

Le merveilleux scientifique, c'est cette science-fiction d'antan, un genre qui ne portait pas encore son nom d'aujourd'hui, et qui, durant plus d'un siècle, de 1850 à 1950, enchanta des générations de lecteurs à travers ses récits souvent feuilletonnesques, remplis d'explorateurs, de savants géniaux, de formes de vie différentes ou de fins du monde effrayantes. 
Remis au goût du jour par le biais de certaines publications de Rivière blanche (le Nyctalope, Les Compagnons de l'ombre) ou de bandes-dessinées (La Brigade chimérique, Les Sentinelles), le merveilleux scientifique a enfin son anthologie propre. Quatorze nouvelles inédites rendent ainsi hommage à tout un pan de la littérature de l'imaginaire, vous transportant dans les univers de Georges Méliès, Maurice Renard, José Moselli ou Léon Groc, mais croisant également le merveilleux scientifique avec la féérie, l'humour, les mythes régionaux ou révolutionnaires. 

Ces déclinaisons d'un patrimoine plus que jamais d'actualité sont accompagnées de solides études critiques, qui, non contentes de proposer une rétrospective approfondie du merveilleux scientifique passé, se penchent aussi sur son renouveau contemporain et sur ses lendemains qui chantent faux… Embarquez pour un voyage dans un temps pas si lointain, qui a plus que jamais quelque chose à nous transmettre. On la surnomme la Faucheuse. Débarquée trente ans plus tôt dans le sud, la généralissime Stannir Korvosa assimile méthodiquement nations et tribus au sein de l’Empire d’Asreth, par la force si nécessaire. Rien ne semble résister à l’avancée de cette stratège froide et détachée, épaulée par des machines de guerre magiques.
Parvenue à l’ultime étape de sa route, elle est confrontée à un nouveau continent – un océan de verdure où vivent des nomades qui ne comprennent pas les notions de frontières ou de souveraineté. Elle doit pourtant affirmer l’autorité impériale car, dans le sous-sol de la steppe, se trouvent des ressources indispensables pour Asreth. Mais après une vie de conquête, Korvosa pourrait bien rencontrer la plus grande magie qui soit… et affronter un adversaire inédit : le pacifisme.

lundi 6 juillet 2015

Les Dames Blanches de Pierre Bordage

Editions : L'Atalante
Collection : La dentelle du cygne
Illustration de couverture par Raphaël de Fossez
Date de publication : 21 Mai 2015
Prix papier : 21 €
380 pages 

Une étrange bulle blanche d’une cinquantaine de mètres de diamètre est découverte un jour dans une bourgade de l’ouest de la France. Elle attire et capture Léo, trois ans, le fils d’Élodie. D’autres bulles apparaissent, grossissent, et l’humanité échoue à les détruire. Leur activité magnétique de plus en plus importante perturbe les réseaux électriques et numériques, entraînant une régression technologique sans précédent.Seule l’ « absorption » de jeunes enfants semble ralentir leur expansion…La peur de disparaître poussera-t-elle l’humanité à promulguer la loi d’Isaac ? Mais peut-on élever un enfant en sachant qu’il vous sera arraché à ses trois ans ? Camille, qui a elle-même perdu un fils, et son ami Basile, d’origine malienne – ufologue de son état – vont essayer de percer le mystère des dames blanches afin d’éviter le retour à la barbarie.
Un livre poignant, dans lequel Pierre Bordage donne toute la mesure de sa passion pour les grands mythes fondateurs de l’humanité et sa haine des fanatismes.

jeudi 2 juillet 2015

Concours "Celle qui a tous les dons" de M.R Carey




Celle qui a tous les Dons de M.R Carey  

Tous les dons ne sont pas une bénédiction.
Chaque matin, Melanie attend dans sa cellule qu’on l’emmène en cours. Quand on vient la chercher, le sergent Parks garde son arme braquée sur elle pendant que deux gardes la sanglent sur le fauteuil roulant. Elle dit en plaisantant qu’elle ne les mordra pas. Mais ça ne les fait pas rire.
Melanie est une petite fille très particulière…

Traduit par Nathalie Mège 






C'est avec un plaisir non feint que j'ai le plaisir de vous proposer un nouveau concours qui s'inscrit dans le cadre du Zombies challenge.


Ce livre je l'ai beaucoup aimé et je suis très curieuse de voir son adaptation cinématographique. A l'occasion de la sortie du livre L'atalante avait d'ailleurs crée une page dédiée au livre preuve en est que le livre vaut plus que le détour, je vous invite d'ailleurs à la consulter ICI, ça vous donnera un très bon aperçu du dit bouquin. Vous pouvez également retrouver ma chronique ICI


Pour participer et tenter de remporte un exemplaire, rien de plus simple envoyer un courriel à : laprophetiedesanes[at]gmail[point]com avec comme intitulé "celle qui a tous les dons" avec vos nom, prénom et adresse postale complète, votre pseudo si vous en possédez un puis enfin en incluant la réponse à la question suivante:

  • Sachant que le livre sera porté à l'écran, avec d'ailleurs aux casting Glenn Close. Pouvez vous me donner le titre VO de ce futur film à sortir ( qui est différent du titre VO du livre sinon ça serait trop simple ;) ) ?
Réponse :  She who brings gifts



et la gagnante est : 

SYSTIA 





Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...