jeudi 4 décembre 2014

Concours suivi de son traditionnel bilan Z #3


Je sais, j'avais dit qu'il n'y aurait pas forcement des concours à chaque bilan, mais voilà. Les éditeurs suivent et ce n'est pas pour vous déplaire.


Un exemplaire de
Zombies ! de Raphaël Colson et Julien Bétan édité par Les Moutons Électriques 
Les morts-vivants sont parmi nous ! Cinéma, télévision, littérature et bandes dessinées, musique, jeux vidéo ou mondes virtuels, ils ont progressivement contaminé l’ensemble des supports culturels, inexorablement infecté la surface du globe.
En quelques décennies, le zombie s’est imposé comme une figure incontournable de la culture globale, s’adaptant et mutant pour se maintenir sur la ligne d’horizon. Bien plus que de notre chair, c’est de nos peurs qu’il se nourrit, incarnation putride et déshumanisée de l’avenir incertain qui hante nos sociétés.
Julien Bétan et Raphael Colson, deux anciens libraires férus de culture populaire, épaulés par Julien Sévéon, de la revue Mad Movies, ont réalisé cette étude historique et culturelle de ce que Deleuze et Guattari qualifiaient de « seul mythe moderne » : le zombie !  




Un exemplaire de Feed, tome 1 de Mira Grant édité par Folio SF 



Lorsque le virus s’est propagé, en 2014, tout le monde a cru à une blague, alors que ça pouvait aussi bien être la fin du monde.
Aujourd’hui, en 2039, chacun a appris à éviter les zones infectées et les rassemblements publics. Mais lorsqu’il s’agit de suivre la campagne pour les présidentielles aux États-Unis, certains, comme les blogueurs Georgia et Shaun Mason, au nom de la vérité, sont prêts à affronter le danger : les meetings, les hordes de journalistes et d’agents chargés d’assurer la sécurité des candidats… Autant de risques de se retrouver en présence d’un infecté, face à face avec un zombie.
Feed est à la fois un roman d'horreur, une fable grinçante sur le journalisme et la politique, une ode à la culture geek, un thriller conspirationniste haletant... et bien plus encore!


Modalités de participations :

Le concours est ouvert à TOUS, participant ou non aux Zombies challenge
Il court du 4 décembre 2014 au 14 décembre 2014 inclus.
Le concours est ouvert à la France et aux pays limitrophes. 
Une seule participation par foyer.

Les participants au Zombies challenge sont exemptés des réponses aux questions à condition qu'ils aient déjà chroniqué au moins un article.


Pour participer rien de plus simple, envoyer un courriel à laprophetiedesanes[at]gmail[point]com avec comme libellé MV et inclure votre prénom, nom, pseudo si vous en possédez un, et votre adresse complète et répondre aux questions suivantes, vous pouvez participez pour l'un, l'autre ou les deux:



Pour Zombies ! :


  • La première version a paru en 2009 puis une édition augmentée a paru en 2013, Quelle Chapitre a été rajouté au sommaire de la version augmentée ?
  • Dans quelle collection des éditions Les moutons électriques est édité Zombies !

La gagnante est : LUNE 

Pour Feed, tome 1 :


  • Durant quelle année se déroule le premier tome de Feed ?
  • Mira Grant est un pseudonyme, quel est le véritable nom de l'auteure ?

La gagnante est : Doty1980




~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Bilan Z #3

( épisodes précédents : épisode 1 : 28 jours plus tard ...
Après 2016 heures de survie, voyons qui est encore parmi les survivants 

Episode 3 : 12 semaines plus tard ...


- Ezechiel, se met à hurler Acro dans son sommeil. 
Du coup je suis réveillée, je rejoins Sophie qui marmonne pendant sa garde : “ Ezechiel se lève sur le sentier de la guerre et annonce une guerre totale” 
- Mais qu’avez-vous avec Ezechiel, enfin. Acro vient de me réveiller en hurlant son nom ?
- ahum, c’était le gouverneur de notre petit campement.
- Allez va te reposer, je prends la relève.
J’enlève la sécurité de mon gun, mieux vaux prévenir que … Et Je m’installe dans le fauteuil qu’on a établi face à la vitrine obstruée de la librairie. La librairie dispose de ces vieux panneaux de bois amovibles, ils ont le mérite de protéger la vitrine, nous soustraire de la vue du dehors mais laissent juste ce qu’il faut de jour pour qu’on puisse surveiller la rue.
Le système d’éclairage de la ville fonctionne encore, et permet donc de guetter visuellement les alentours, enfin juste ce qu’il faut par les trouées laissées par les panneaux. On avait encore un mince espoir, alors on a taggué avec une vieille bombe de noël argenté les panneaux, avec un message simple : “ici, nous sommes vivants”et “3 décembre 2014”, on change la date chaque jour. 
La librairie dispose d’une cour fermée à l’arrière, on a nettoyé chaque immeuble ayant une ouverture vers cette cour et condamné chacun de leur accès donnant sur les rues. Certains ont alors choisi de dormir dans les appartements “libres”, mais il faut bien qu’on monte la garde, et on a préféré prendre cette librairie pour nous regrouper et surveiller les alentours. Ceux qui montent la garde restent pieuter dans la librairie.

Lelf s’approche de moi, elle ne dort plus ou n’a pas réussi à dormir. Elle regarde l’extérieur s’appuyant de façon lasse sur les chambranles de la vitrine.
- t’as vu un petit malin a rebaptisé la station de Métro : Métro Z, tu crois que ça grouille de zombs dedans ?
- J’en doute, du moins je l’espère, le métro a été fermé avant le plus gros de l’épidémie, si les MV se sont rameutés dedans c’est que quelqu’un les y a poussé.
D’un coup ça frappe au niveau de la porte, les coup sont feutrés, discrets.
- Ouvrez, s’il vous plaît, annoncé presque dans un murmure.
- On ouvre ?
- A moins qu’il n’ait une centaine de zombies aux fesses, oui je pense qu’on peut ouvrir.
Je m’approche de la porte et regarde, par l’espace entre l’encadrement de la porte et le panneaux.
- T’es livide, d’un coup, qu’est- ce que tu as, tu n’ouvres plus ?!
- C’est…. Blacky ! Mais c’est pas possible je suis certaine de l’avoir vu bouffer les tripes d’un pauvre gars. On peut pas être vivant quand on fait ça. Je me décide à lui parler au travers de la porte.
- Blacky ! C’est bien toi ?!
- Corn...wall !! Oui c’est moi, tu sais bien qu’il n’y a rien à craindre de moi.
J’enclenche la porte et l'entrebâille, je frissonne de partout, la situation me semble surréaliste, je suis persuadé de l’avoir vu mort et en mode zombie. Blacky semble me sonder
- Qu’est ce qu’il y a ? Je vais pas te manger enfin ! Je suis VIVANT !
- Je suis sur de t’avoir vu manger quelqu’un, j’en suis certaine.
- Tu m’emmerdes là, fais moi rentrer ! Je sors de ce putain de Métro Z et crois-moi tailler une tranche sur le trottoir pour te convaincre que je suis vivant, ça me chatouille un peu. J’aimerais bien me foutre à poil pour te prouver le contraire et pour que tu constates que je ne me suis pas fait mordre mais j’aurais peur qu’on s’imagine que je fais du racolage.
- Pfff, t’es con, vas-y, entres … On rediscutera de ça plus tard.


Le temps s’écoule, nos rencontres avec les zombies se font rares, pour la bonne et simple raison qu’on vit en autarcie dans notre microcosme. Les immeubles nettoyés étaient encore bien garnis, le fait que l’électricité fonctionne encore est vraiment une aubaine et nous laisse encore de la marge mais il faudra bien se préparer un jour à quitter les lieux, où au moins élargir nos prospections.
Il est midi, on essaye de se garder des repères et de déjeuner à des heures dite “normales”, MarieJu est de corvée de cuisine. Je la surprends, avec un sourire bêta :
- Vas-y sors ta connerie, je sens que ça te démange !
- C’est de la News Flesh, pouffe-t-elle
- Tu sais que moi les traits d’humour en anglais ça me laisse de marbre …
- En même temps je te rassure, me dit Elessar, moi non plus je suis pas certain d’apprécier son humour. Mais en gros, il y aura de la viande au menu de ce midi !! Pas pour moi Marie Ju ! Depuis le nouveau départ, je suis végétarien, je ne peux plus avaler de viande.
- Tu parles d’un nouveau départ toi, mais moi aussi depuis le commencement, je suis végétarienne, rajoute Hilde.

Val et Lune, elles, regardent la rue par la fenêtre de l’appartement qu’on a choisi pour se restaurer. A chaque appart son usage.
- Et dire qu’il n’y a pas si longtemps que ça, dit Lune, je pensais que le zombie n’était qu’une métaphore de notre stupide société de consommation. Puis sur ces paroles, elle s’éclipse.
- Curieux, les pourris arrivent, enfin une douzaine, qu’est-ce qui les attirent par là.
D’un coup un père noël obèse rentre dans la pièce :
- Oh, oh , oh : Le jour où les zombies ont dévoré le père-noël n’est pas arrivé !!
- Merde Lune tu m’as fait peur mais qu’est ce que tu fous dans le costume d’Acro
- Je voulais m’amuser un peu, rohh mais détends toi là, on peut bien se fendre la gueule un peu. Et Puis, on est chacun responsable de notre survie, alors lâche du leste et délègue un peu. Noël est dans peu de temps, faut qu’on sauvegarde un peu de cette magie. Tu crois pas.

Sur ces saines paroles, Sia arrive derrière accoutrée d’un magnifique Stetson, de chaparreras en cuir, d’une chemise country agrémentée d’un bolo-tie avec tête de zombie, et évidemment, de belles Santiag ornées de véritables éperons.
- I'm a poor lonesome cowboy, commencé-je à fredonner
- Je suis la Texas Zombie, me sort Sia, fière de son accoutrement. Il y avait visiblement une fan de country dans l’immeuble alors j’en ai profité.
- Il te manque plus que le holster et le revolver qui va avec pour parfaire ta panoplie de Cow-Girl. Alors vous faites dans le déguisement les filles, le prochain c’est quoi, Eddy qui me chantera Breizh of the Dead !
- Regardez, j’ai trouvé un superbe costume de Poison Ivy, rajoute Hilde en se dandinant dans sa belle panoplie. Je vais me la jouer Plante Vs Zombie, glousse-t-elle.
- Je suis pas super fan de DC, je préfère Marvel, dis-je. Je serais Malicia, celle qui a tous les dons, la Chica zombie.
Elessar s’est rapproché de la fenêtre et regarde avec Val la douzaine de zombs qui remonte la rue.
- Oh merde, regardez le Métro Z, il y des vivants qui en sortent !
Lune, elle, est encore à s'esclaffer de ma connerie :
- Non mais ça va les chevilles, Cornwall, Celle qui a tous les dons !!!
Lorhkan entre également dans la pièce, sujet à des crises de démences depuis sa récupération, il y a déjà 28 jours. Une fois n’est pas coutume, il avance comme un aliéné sur la fenêtre, vient y écrasé son visage et beugler comme un fou « Breizh of The Dead» . Si je n’avais pas été certaine de sa qualité de vivant, je crois que je lui aurais déjà explosé sa boite crânienne.








17 commentaires:

  1. Comment motivé les inscrits à écrire un chronique d'ici le prochain bilan!!! J'adore j'adore et les super blagues c'est tellement moi :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui c'est vos commentaires optimistes qui m'aident le plus à les faire ^^

      Supprimer
  2. A poiiiiiil Blackyyyyyy ! Bwahahahahah !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça a failli ^^ peut être la prochaine fois lol

      Supprimer
  3. Haha, toujours très drôle :D
    C'est clair que ça motive à faire des posts du coup ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sens que tu as bientôt un nouveau billet à proposer ! ^^

      Supprimer
    2. Hehe oui, dès que je trouve le temps de l'écrire ^^

      Supprimer
  4. 2016 heures de survie, rien que ça !
    Ahah :D Crier dans mon sommeil est ma spécialité :P J'aime bien le panneau "Ici, nous sommes vivants" Moi ça me va de tous les canaliser dans le métro, hein.
    Bravoooo ! Quel talent de conteuse :)
    Bon, durant ce mois, j'ai aussi lu Déchirés de Stenson, mais que je n'ai pas encore chroniqué (très étonnant) : moui, l'idée de drogués est intéressante mais cela ne casse pas trois pattes à un canard, même pour l'humour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non mais arretez de lire Déchirés, je suis obliger de faire des séances de shoot après :p

      Supprimer
  5. Je ne joue pas cette fois-ci, mais je vous recommande Feed !!

    RépondreSupprimer
  6. Mouahahah toujours aussi fun et barré. Bon faut que je lise un livre avant le prochain bilan si je veux jouer dans la suite ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai peur que tu souffres un peu au prochain épisode avec La Chica zombie ^^

      Supprimer
  7. C'est sûr que c'est motivant ! Bravo, belle imagination !
    Et je ne t'en veux même pas pour mon "traitement", au contraire !... :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te level up si me lis un bon zombie que sache apprécier :p

      Supprimer
  8. Génial, comme toujours ! C'est vrai que ça motive à écrire une chronique pour être dans le prochain récap :) (J'en ai une au chaud, ça tombe donc bien).

    RépondreSupprimer
  9. Excellent, quelle inspiration zombiesque!

    RépondreSupprimer

déposez votre ânerie

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...