jeudi 6 novembre 2014

Concours suivi du Bilan Z #2

Alors je ne vous promets pas un concours pour chaque bilan zombiesque, mais là il se trouve que j'en ai un à vous proposer ! 



Un exemplaire de :
Zombies et autres infectées,
anthologie dirigée par Emmanuel Beiramar 
Ils sortent de leur tombe, se relèvent après un accident mortel. Les zombies sont dans les rues. Ils cognent à votre porte pour vous dévorer.
Un virus a transformé vos voisins en créatures enragées ou décérébrées. Si vous les croisez, prudence : certaines sont susceptibles de vous ignorer, mais d’autres pourraient vous arracher les entrailles.
Barricadez-vous. Ne répondez à aucun appel. Méfiez-vous de vos proches : ils pourraient convoiter vos biens ou, pire, avoir rejoint leurs rangs. Priez pour que vos réserves tiennent jusqu’à l’arrivée - peu probable - des secours.
En attendant, jetez-vous ces dix-sept nouvelles. Peut-être y trouverez-vous des idées pour survivre à cette apocalypse... ou devenir un meilleur mort-vivant.   Lire un extrait : ICI




Deux exemplaires de : 
La Chica Zombie de Laura Fernández 
Bienvenue dans le monde jubilatoire et déjanté de Laura Fernández. Dans la ville fictive d'Elron, à la fin des années 90, une poignée d'élèves et de professeurs se préparent au célèbre bal des Monstres du lycée Robert-Mitchum. Erin, seize ans, se réveille un matin et découvre avec effroi que ses cheveux sont pleins de vers, que ses doigts tombent les uns après les autres... Tout semble indiquer qu'elle est morte... Pourtant, malgré son odeur pestilentielle et sa chair en lambeaux, Erin doit quand même aller en cours. Elle cache son corps putréfié de zombie derrière des vêtements informes et du maquillage, et personne ne semble s'apercevoir de son état. Derrière un récit survolté et gorgé de références à la Pop culture se dessine une description juste de l'adolescence, entre exploration de soi et désir de se fondre dans la masse. Le tout servi par un style vif et original, un ton irrévérencieux et des rebondissements tout à fait loufoques.



Modalités de participations :

Le concours est ouvert à TOUS, participant ou non aux Zombies challenge
Il court du 6 novembre 2014 au 23 novembre 2014 inclus.
Le concours est ouvert à la France et aux pays limitrophes. 
Une seule participation par foyer.

Les participants au Zombies challenge sont exemptés des réponses aux questions à condition qu'ils aient déjà chroniqué au moins un article.


Pour participer rien de plus simple, envoyer un courriel à laprophetiedesanes[at]gmail[point]com avec comme libellé Infectéset inclure votre prénom, nom, pseudo si vous en possédez un, et votre adresse complète et répondre aux questions suivantes, vous pouvez participez pour l'un, l'autre ou les deux:

Pour Zombies et autres infectés :

  • Comment se nomme l'Illustrateur de la couverture de cette anthologie ?
  • A quelle date commence la nouvelle Ces jours qui se suivent ... de Nassim Ben Allal ?

La gagnante est Zina 

Pour La Chica Zombie :

  • Comment se nomme le traducteur du livre La Chica Zombie ?
  • Comment se nomme la collection Denoël dans lequel parait La Chica Zombie ?

Les gagnants sont : Christophine et Louisines



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Bilan Z 

Nous voilà à 56  jours de survie alors que le groupe se compose  maintenant de 22 personnes, certaines d'entre elles reste pour l'instant introuvable...

Episode 2 : 8 semaines plus tard ...


Nous retrouvons notre groupe, dans une librairie, il en manque encore quelques-uns à l'appel, Plume est assise dans un coin et compte je ne sais quoi avec ses doigts :
- Tu fiches quoi là ?
- Je compte ce que j'ai déjà vu en zombie, World War Z, la saison 1 de Walking Dead et La saison 1 des revenants me sort-elle fièrement avec un sourire ingénu. Non vraiment je me sens prête, reprend-t-elle !
Accusant le coup des derniers événements, j'ai la gerbe au bord des lèvres :
- Marie Juliet, dis-moi, j'ai une grosse envie de dégobiller là.
- Tu as un trône de fer au fond à gauche.
- Un chiotte en inox quoi ?
- Joue pas sur les mots, enfin, c'est la même chose ! Sinon tu connais Comment j'ai cuisiné mon père, ma mère et retrouvé l'amour ?
- C'est vraiment pas le moment !
J'arrive au niveau des latrines, elles sont occupées, j'ébranle la porte.
- Oh ça va c'est occupé là !
- Grouille, ça urge !
- Tss ! Pas moyen de bouquiner tranquille !!
- P'tain ça grouille de zombies et toi tu te planques dans les chiottes pour bouquiner !
- Et oui je m'instruis.
- Tu apprends comment buter du mort-vivant dans un guide ?!
- Non, mais dans L'éducation de Stony Mayhall, l’auteur évoque le fait que leur état cannibale est passager.
- Royal, je te laisse essayer la Choupette ! Et merci pour la réactivité j'ai dégueulé sur mes grolles !
Lune sort enfin de son havre de paix :
- Ah dégueu, tu schlingues ...
Tigger Lilly arrive derrière et en rajoute une couche :
- Non mais vraiment dans L'éducation de Stony Mayhall, c'est bien expliqué. Ça serait peut-être intéressant d'essayer, on en capture un et on voit ce que ça donne ?!
- Non mais tu déconnes là ? T'es pas vraiment sérieuse ? Et puis sinon on joue ça aux dés avec un livre dont vous êtes le héros !
- Oui ! genre Mon ami le zombie, ironise Sia qui nous avait rejoint.
Doris se glisse à notre conversation :
- Vous ne les avez pas vraiment vu dehors, ils sont Pourris, je vois pas comment ils regagneraient une quelconque raison après ça. Ce que je n'aime pas ça ...
- Personne n'aime ça Doris.
Marie-Juliet arrive :
- pfiou, ça fouette ici, on pourrait discuter ailleurs, non ? Et peut-être que tu pourrais nous raconter Le jour où les zombies ont dévoré le père Noël ? Et nous dire où est Blacky ?
On gagne toutes un petit salon dans un coin de la librairie, Val y est déjà installée, un mug de thé fumant retenu par ses mains crispées et tremblantes :
- C'est le début de la fin, pas vrai les filles ? Chevrote Val.
- Oui on peut dire que La nuit a dévoré le monde, lui réponds-je.
- La nuit a dévoré le monde ! Non mais arrêtez la philosophie de comptoir, grogne Doris.
- Quoi ? s'exclame Doris.
- Tu t'adresses à Cornwall alors tutoies-là ! Vu à quoi se réduit la société, on va peut être ranger les protocoles de politesse. Le monde vomit de la merde, il est trop tard pour vouvoyer.
C'est alors que Zina sort un ouvrage des rayons et nous le montre :
- Tiens vous avez vu celui-là ? Comment J'ai cuisiné mon père, ma mère et retrouvé l'amour ! Dans ce bouquin on dirait que les zombies ont une conscience. Si ça trouve les auteurs n'ont pas trouvé ça tout seul, les zombies, les vrais ne datent peut être pas d'aujourd'hui ?
Notre discussion est interrompue par Lune :
- Viens voir Cornwall, il y a un type sous le banc en face, il a l'air de se signer !


Effectivement, à travers le jour que laisse passer la vitrine, je vois un type fagoté d'une tenue d'un jaune criard, encore un dieu de la discrétion, et effectivement très occupé à se signer et joindre ses mains en prière.
Pas un zombie en vue, je sors avec deux flingues. J'arrive à son niveau et là je l'entends fredonner une curieuse prière : Les faucheur sont les anges, les faucheurs sont les anges ...
- Ben mon minion ! Tu crois qu'en distillant une prière sous un banc les zombies vont te sanctifier ? Allez, sors de là. Et prends ce flingue, je vais t'initier autrement à la survie en territoire zombie.
D'ailleurs, un MV commence à arriver à notre niveau, il est seul et ne représente pas un danger majeur, sa décomposition est déjà très avancée, et il claudique sur ses moignons.
- C'est quoi ton nom, mon minion ?
- Lorkane.
- Alors Lorkane, que ce soit clair, visiblement tu n'as pas tout compris, Les faucheurs, c'est nous, les anges aussi, d'ac ? Et la seule chose de sacré maintenant c'est notre cul. Alors tu bouges le tien, tu prends ce lance pruneaux et tu vises la tête.
C'est là que tout s'emballe, le minion n'arrive à rien avec son flingue, et je vois un attroupement arriver vers nous alors que tout semblait si calme. Les cris se mêlent aux grognements. Je réalise que ces cris ne peuvent venir que de vivants et là je commence à distinguer 4 survivants, dont 3 membres de notre club de rescapés et une que je ne connais pas. Il n'y a pas tant que ça de MV, mais les braillements vont vite en rameuter autant, ou plus.
- Non, sérieux arrêtez de beugler merde, ressaisissez-vous !! Je me rapproche de la nouvelle, qui m'a l'air d'être la seule à garder son sang-froid. Alors, laisse-moi deviner, Jae, Elessar et Lelf étaient encore déchirés se sont mis dans la merde et tu les as sauvés ?!
- Oui à peu de chose près, disons qu'ils sont arrivé pendant la chute du Gourveneur, depuis on fuit avec toujours une dizaine de Zom-B sur les basques.
- Zom-B, drôle de prononciation ?! Là elle me fait un clin d'œil, lève sa batte et me clame d'un coup
- Zombie Ball, joignant le geste à sa parole, elle éclate la tête du MV qui arrivait devant elle. Là elle me tend alors sa main et me dit :
- Moi, c'est Chani !
- Ah, désolée Chani, les présentations seront pour plus tard là je crois que Jae a besoin de nous !
Un crevard est en passe de dévorer Jae, les bras devant en grognant sur sa future victime. Jae, elle, semble figée par la peur, quand j'atteins son niveau, je l'entends murmurer « dont' blink, don't blink ».
- Dégage, vire que je transperce sa cervelle à celui-là !
- Dont blink ! Don't blink !
- Mais putain Jae, tu ne vas pas le pétrifier celui-là, il va te bouffer. Mais merde qui m'a refilé une bande de geeks comme ça !
- Mais t'es en plein délire !
- elle t'a dit Comment j'ai cuisiné mon père, ma mère et retrouvé l'amour, me répète Lelf, c'est un mot de passe !
- un mot de passe ! Mais ça va pas bien, ça sert à quoi ?
- A nous reconnaître entre vivants.
- Oui enfin un zombie, ça cause pas, on peut difficilement se tromper ! Enfin sauf quand vous décidez de vous défoncer, là je veux bien admettre qu'on se pose la question de qui du zombie ou du shooté a le plus de neurones.
A cet instant, je me retourne et découvre Elessar qui me parait lui aussi dans de sales draps.
- Elessar qu'est que tu fous là ?!! C'est pas Zorr que tu as devant toi mais un Zombie, tu saisis la nuance ?
J'essaye de le projeter en captant de l’énergie.
- Tu sais vieux, désolé pour toi mais les New Warriors n'existent pas, alors redescends sur terre ! Si tu te fais ronger la couenne, tu vas pas te régénérer Elessar !!
- Ne crains point ; je suis le Premier et le Dernier, et le Vivant ; j'ai été mort, et voici que je suis vivant aux siècles des siècles ; je tiens les clefs de la mort et de l'enfer...
- C'est quoi ça L’Évangile Cannibale ?
- Non l'Apocalypse selon Saint Jean !
J’allonge le dernier zombie qu’a rapporté ma petite clique inexpérimentée, je la conduis à l'abri vers la librairie. Quand surgit un bibendum rouge beuglant comme un hystérique, il me rentre dedans, m’expulsant l’air de mes poumons et je m'effondre, la respiration coupée, dos sur le bitume. P’tain, Le jour où les zombies ont dévoré le père Noël est en train de se jouer à l’envers, si je ne réagis pas vite c’est le Santa Claus qui va me bouffer les tripes.
- Oh merde, merde, merde !! Cornwall, désolé !
J’inspire l’air qui me manquait d’une traite, soulagée :
- Acro, punaise c’est toi mais qu’est ce que tu fous accoutrée comme ça, m’enfin c’est quoi ce costume de sumo de noël ! J’ai cru que ma dernière heure avait sonné.
- C'est le must du costume anti-morsure !





info : 21 chroniques durant ces 28 derniers jours où les S.G. Browne ont drôlement la côte !





15 commentaires:

  1. Waouh, ça c'est du bilan, bravo ! Et merci pour le concours ;)

    RépondreSupprimer
  2. Excellent ! :)
    Par contre je ne participe pas au concours cette fois-ci. Je laisse ma place à d'autres, j'ai déjà assez de lecture zombiesque comme ça !

    RépondreSupprimer
  3. Alors là, comment dire... Chapeau bas la miss ! ;)

    RépondreSupprimer
  4. Enoooooormmmmmmmmmmmmmmmmmmeeeee!
    Trop bien, j'adore tout ça tout ça!!! (je me demande comment tu vas caser feed)
    (et MV ça me fait trop bizarre c'est mes initiales IRL)

    RépondreSupprimer
  5. Bravo pour l'inspiration, ce n'est vraiment pas facile d'écrire des bilans pareils, huhu. Je me susi bien marrée, merci !

    Aaaah, je veux bien jouer pour l'anthologie :) J'ai papoté avec Vanessa Terral et la seule chose qui pour l'instant me retient de l'acheter et bien... c'est parce que ce sont des nouvelles ! (oui, je suis encore frileuse). Par contre, je n'avais jamais entendu parler de La Chica Zombie :)

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour ce récap' encore une fois haut en couleur :)
    Bon, par contre, désolée avec des phrases comme ça je n'aide pas beaucoup à notre survie, je vais essayer de faire mieux la prochaine fois ;)
    Zina

    RépondreSupprimer
  7. Enorme
    je viens tout juste de m'inscrire et je regrette déjà de ne pas l'avoir fait plus tôt
    jolie travail.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, et une nouvelle recrue ^^ Je t'es inscrite !

      Supprimer
  8. Fantastique, encore un bilan aux petits oignons !!

    RépondreSupprimer
  9. Comme Doris jvais laisser aux autres une chance de gagner ce concours-ci ;)

    Et franchement j'ai bien rigolé devant mon écran en lisant ton récap ! Ça envoie du lourd et en plus je suis la première citée *blush*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es la première cité parce que tes chroniques sont parue en premier, je vais le bilan par odre chronologique de parution des chroniques, je sais je suis un peu ouf :p

      Supprimer
  10. Mouhahaha énorme ! L'allusion aux LDVELH. Je m'en remets pas. Tu sais que j'en lu un zombiesque justement juste avant que tu lances ton challenge ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'avoue que cette allusion n'y était pas dans le premier Jet, c'est après mon passage aux Utos et donc de t'avoir vu avec ton sac pleins de 19 ( il me semble LDVELH) que je me suis dit qu'il fallait absolument que je glisse quelque chose la dessus ^^
      Un LDVELH zombieque ? Donne moi le titre que je me marre, ça ferait une chouette lecture commune ^^

      Supprimer

déposez votre ânerie

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...