jeudi 6 juin 2013

L'une rêve, l'autre pas – Nancy Kress


Editions : ActuSF
Collection : Perles d’Épice / Hélios
Traduit par Claire Michel
Illustration de couverture : PROP4G4ND4
Date de parution : 10/2012 - 09/2016 (poche)
Prix GF (épuisé) : 12 € / Prix numérique : 3,99 € / Prix poche : 7,00€
160 pages



« Docteur... savez-vous combien j’aurais pu accomplir en plus si je n’avais pas dû dormir toute ma vie ? »

Alors que deux jumelles viennent au monde, l’une d’elles a été génétiquement modifiée pour ne plus avoir besoin de sommeil. Chaque jour, elle dispose de huit à dix heures en plus pour vivre et découvrir le monde... Des heures qui feront aussi d’elle un être à part.
Dès lors, comment trouver sa place dans une société qui n’est plus la vôtre ?
Nancy Kress est l’une des belles voix de l’imaginaire mondial avec des romans comme Après la chute, Le Nexus du Docteur Erdmann ou encore Les Hommes dénaturés. Elle développe une science fiction au carrefour de la science, de la conscience sociale et de la poésie. L’une rêve, l’autre pas est son chef-d’œuvre. Il a obtenu le prix Hugo, le prix Nebula, le prix Asimov des lecteurs, le Grand Prix de l’Imaginaire et le prix décerné par Science Fiction Chronicle.

Il est difficile de ne pas rapprocher ce livre de « Bienvenue à Gattaca ». Dans un futur proche, un milliardaire, Roger Camden, tient absolument à avoir une fille qui ne dorme pas. La Fiv prend bien, mais révèle qu'un embryon non génétiquement modifié est également en train de se développer. Il n'y a pas trop de choix la mère portera donc des jumelles qui seront alors bien différente.

Tout le long du récit, nous suivons l'évolution de Leisha cette enfant qui ne dort pas, et il se trouve que les enfants n'ayant pas besoin de dormir sont plus brillants, c'est un fait, le temps qu'ils ne passent pas à dormir les font évoluer plus vite. Ces non-dormeurs vont vite devenir une minorité qui dérange, parce qu'ils sont meilleurs et qu'ils paraissent aux yeux de la société comme méprisants.

À côté de ça, Alice sa sœur jumelle a l'existence d'une enfant de son âge, totalement banale et de ce fait totalement effacé par rapport à sa sœur.

Le père lui ne porte aucun intérêt à sa fille non modifiée, la mère, elle, tombera vite dans une dépression. Finalement, elles vont grandir l'une à côté de l'autre sans vraiment se connaitre. Sans vraiment comprendre ce que ressent l'une ou l'autre.

Un récit brillant, qui ne se contente pas de soulever les problèmes qu'engendreraient le non-sommeil, mais qui aborde les problèmes qu’occasionne une minorité qui dérange. Et mets en lumière les mécanismes qui poussent au communautarisme. Sans oublier de traiter les avantages et les limites de l'individualisme. Bref, beaucoup de sujets soulevés avec justesse qui poussent à une réflexion approfondie qui va bien au-delà du fait qu'une dorme et l'autre pas.

Faisant suite à récit, un entretien très intéressant de Nancy Kress qui nous explique d'ailleurs comment lui est venu le thème de ce court roman.

J'ai fait la découverte de cette auteure par ce titre et c'est pour moi une vraie révélation, je vais suivre de près ces publications prochaines en espérant les voir traduites.



         



lecture n°21 dans le cadre de ce défi.



CITRIQ

3 commentaires:

  1. Beaucoup aimé ce texte moi aussi ^^
    J'ai déniché un de ses romans en occas, j'ai hâte de le lire !

    RépondreSupprimer

déposez votre ânerie

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...